Économisez de l’argent en vous mettant au vélo ?

Dans l’Europe d’avant-guerre, la bicyclette était l’un des principaux moyens de locomotion individuels. Avec l’arrivée de la motorisation, l’engouement de la population pour l’automobile a pris le dessus sur le deux-roues. Depuis quelques années cependant, le monde assiste à un formidable regain d’intérêt pour les solutions de déplacement douces. Naturellement, cela a favorisé le retour du vélo sur le devant de la scène. C’est une situation qui se justifie par les nombreux avantages de ce mode de transport dont l’un des plus importants est économique.

Le vélo : la solution pour se déplacer pas chère

Qu’il s’agisse du vélo électrique ou d’un modèle classique, s’y mettre véritablement fera beaucoup de bien à votre porte-monnaie. En effet, la plupart des moyens de transport émettant du gaz à effet de serre sont chers. C’est le cas de la voiture qui, au-delà de son coût à l’achat, demande tout un investissement pour fonctionner au quotidien. Elle exige du carburant, une visite régulière chez le garagiste, de même que des frais d’assurance qui doivent être payés obligatoirement.

A lire également : Comment choisir un GPS ?

Tout cela est sans compter les frais de stationnement et bien d’autres taxes. Ainsi, mensuellement, les dépenses générées par le fait d’utiliser une voiture pour tous ses déplacements peuvent être assez lourdes. En moyenne, cela coûterait 3 300 € par an (environ 275 € chaque mois). Dans ces conditions, le VAE peut être envisagé pour les trajets professionnels, les déplacements de loisirs, aller faire les courses au supermarché, etc.

Assurément, investir dans un vélo à assistance électrique ou tout autre véhicule de même nature, c’est économiser de l’argent. Certains d’entre eux sont adaptés et très sécurisés pour y faire monter un enfant. De cette manière, en l’achetant, vous réaliserez des économies pouvant atteindre 25 % du SMIC (coût estimé de l’usage quotidien d’une voiture).

A voir aussi : Comment démarrer dans le secteur du VTC ?

Utilisez un vélo pour ses déplacements, c’est investir sur soi-même et sur sa santé

Pour les actifs, utiliser un vélo pour se rendre au travail présente de nombreux avantages. Déjà, lorsque vous résidez dans une grande agglomération, la lenteur du trafic dû à la circulation automobile peut constituer un problème. Se déplacer à vélo vous permettra donc de gagner du temps, puisque vous serez épargné par les embouteillages. Par ailleurs, quand vous optez pour un VAE, notez que grâce à la puissance de son moteur, vous pouvez rouler jusqu’à 25 km/h (vitesse maximale en Europe). Avec un tel véhicule, vous éliminez donc le stress d’arriver en retard à votre lieu de travail ou rater une opportunité d’affaires. Il suffit, pour cela, de vous mettre en route à temps.

D’un autre côté, il faut savoir que selon l’OMS, un mode de vie trop sédentaire serait très dangereux pour l’homme. Le faible niveau de mobilité dû au fait d’être constamment assis (bureau, volant, canapé, etc.) renforcerait même le risque de mortalité précoce. Avoir une activité physique régulière peut aider à lutter efficacement contre les pathologies chroniques favorisées par cet état, à savoir le diabète, l’ostéoporose, les maladies cardiovasculaires, etc. Justement, conduire un vélo pour aller travailler vous imposera cet effort physique qui ne peut qu’être bénéfique à votre santé.

C’est également le cas même avec un e-bike. En effet, certes, le moteur dont sont dotés ces vélos aide pour le pédalage. Il n’exclut toutefois pas cet exercice de votre part, puisque c’est celle-ci qui déclenche l’assistance électrique. Choisir un tel moyen de locomotion constitue aussi une solution de prévention contre d’éventuels ennuis de santé. À force de vous en servir régulièrement, vous économiserez à long terme sur les frais médicaux.

Se mettre au vélo afin d’épargner la planète pour les générations futures

Pour sauvegarder l’environnement et, en même temps, assurer à leurs citoyens une meilleure qualité de vie, plusieurs pays mettent en place différents dispositifs. C’est le cas notamment de la France, avec le forfait mobilités durables (FMD). Il s’agit d’une prise en charge versée par les entreprises (volontaires) à leurs employées. Elle est exonérée de charges sociales pour ces employeurs et d’impôt pour les salariés bénéficiaires. Bien évidemment, le vélo s’inscrit parfaitement dans le cadre de ce programme en faveur d’une mobilité plus verte. Il contribue à réduire les rejets polluants dans la nature, ce qui permet de sauvegarder la planète et ses ressources pour les générations à venir.

Notez que le forfait est destiné aux travailleurs des secteurs privé et public utilisant des solutions de déplacement alternatives au véhicule individuel. Cela inclut le covoiturage, le VAE, la trottinette électrique, les transports publics, etc. L’allocation forfaitaire est plafonnée à 700 € par an pour chaque salarié (du privé). Elle peut atteindre 800 € si les bénéficiaires cumulent le FMD avec l’abonnement pour les transports en commun. Pour ceux travaillant dans le secteur public, elle est fixée à 200 € et n’est pas cumulable avec une souscription pour les TEC. Quoi qu’il en soit, vous conviendrez qu’il s’agit d’un excellent moyen pour économiser de l’argent sur ses frais de déplacement Domicile-Travail et accroître son pouvoir d’achat.

En somme, retenez que sur le plan financier, se mettre au vélo n’a que des avantages. C’est un mode de transport plus économique qu’une voiture. Il permet d’entretenir la santé et aide également à préserver l’environnement.