Solution pour régler un contrôle antipollution positif

Si votre dernier contrôle technique a été refusé, sachez qu’il ne s’agit pas d’une fatalité. En règle générale, cela arrive en raison de la pollution provoquée par votre véhicule. En réalité, depuis 2019, la loi est devenue plus stricte en ce qui concerne les contrôles antipollution. Par ailleurs, si vous avez été recalé pour cette raison, il est possible d’y remédier. En effet, vous serez tenu de déterminer l’origine de la pollution et d’effectuer les ajustements ou les réparations nécessaires avant de vous rendre à la contre-visite. Si vous ne savez pas par quoi commencer, cet article vous présente les solutions pour régler un contrôle antipollution positif.

Effectuer un décalaminage du moteur

Si votre contrôle technique a été refusé en raison de la pollution, vous disposez généralement de 2 mois pour vérifier et effectuer différents ajustements. En ce sens, le décalaminage figure parmi les opérations à considérer. Il s’agit notamment d’une opération technique qui consiste à nettoyer votre moteur par le biais d’une injection d’hydrogène. En principe, le décalaminage présente une certaine similitude avec la pyrolyse de votre four.

A lire également : 5 choses à savoir sur le contrôle technique des véhicules neufs

Lorsque le moteur atteint une température avoisinant les 90° Celsius, le spécialiste au sein du garage introduit de l’hydrogène par l’admission d’air. La pression du gaz permet alors de décrasser les mécaniques, mais aussi les échappements souillés par les résidus résultant de la combustion incomplète des carburants de mauvaise qualité. Il est important de préciser que le décalaminage est une intervention qui peut être réalisée à tout moment sans révision particulière ou précaution préalable.

Remplacer les filtres

En règle générale, un filtre en mauvais état peut contribuer à la production d’éléments polluants au niveau d’une voiture. Aussi, cela peut figurer parmi les raisons pour lesquelles votre visite technique a été refusée. De ce fait, pour garantir l’obtention de votre laissez-passer lors de la contre-visite, contrôler l’état des divers filtres dans votre véhicule est essentiel. Dans cette optique, le filtre diesel et le filtre à huile doivent être changés régulièrement. Pour le filtre à gasoil, il doit être remplacé chaque fois que vous aurez effectué deux vidanges.

A lire aussi : Comment s’abîme une boîte de vitesse ?

En ce qui concerne le filtre à huile, il doit être changé à chaque vidange. Il est également important de vérifier l’état de votre filtre à air. En principe, ce dernier ne doit être remplacé que tous les 20 000 km. Bien que ce ne soit pas obligatoire, vous pouvez également contrôler l’état du filtre habitacle. Il se trouvera généralement sous le capot, au fond de la boîte à gants ou derrière le tableau de bord.

Effectuer un nettoyage des injecteurs

Lorsque les injecteurs sont bouchés par les impuretés, ils ne peuvent pas générer la quantité d’énergie nécessaire au bon fonctionnement du véhicule. Cependant, ce phénomène perturbe généralement la combustion qui survient dans le moteur, ce qui a tendance à occasionner des émissions polluantes. Aussi, les injecteurs peuvent figurer parmi les raisons pour lesquelles vous n’arrivez pas à passer la visite technique. Heureusement, il est possible de décrasser les injecteurs de votre moteur en profondeur grâce à l’utilisation d’un nettoyant spécifique.

Vous pouvez notamment vous procurer ce type de produit en magasin automobile, sur les sites spécialisés et dans certains cas dans les hypermarchés. Il s’agit d’un liquide parfois biphasé qui doit être versé dans le réservoir de la voiture après avoir fait un plein complet. Par la suite, vous n’aurez qu’à continuer vos habitudes de conduite. À noter toutefois que vous devez éviter d’ajouter du carburant jusqu’à la consommation totale de votre plein.

Vérifier le niveau de tous les liquides

La surchauffe de votre voiture peut, dans certains cas, favoriser l’émission de fumée noire. Par ailleurs, ce genre de phénomène peut être à l’origine de votre échec au contrôle antipollution. En principe, la cause d’une surchauffe est généralement un manque de liquide de refroidissement ou d’huile moteur. Aussi, pour y remédier, vous n’aurez qu’à ajuster le niveau de ces éléments.

Effectuer un contrôle et remplacer la sonde lambda

La sonde lambda est un composant technique placé avant le catalyseur. Son rôle principal est de mesurer constamment la quantité d’oxygène contenu dans les gaz d’échappement pour adapter le mélange air-carburant. Cependant, lorsque ce dispositif est défectueux, la consommation du carburant peut augmenter sensiblement et la puissance du moteur diminue. Ce phénomène a tendance à augmenter le volume des gaz d’échappement. Aussi, il est nécessaire de contrôler la sonde et de la remplacer si besoin avant la contre-visite.